F1/Champ-car/Moto-GP
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 40, 41, 42 ... 57, 58, 59  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OMstyle Index du Forum -> Le Bar d' OMstyle -> Autres sports

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Ven 10 Aoû 2007 4:43 pm    Sujet du message:
 
Fredator a écrit:
en même temps, à part Wina la poltougaise transparente, des mecs, y'a que ça ici Laughing


Mais non, mon grand tu rajustes la moyenne du forum à toi tout seul(e) Laughing
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

Toff Répondre en citant
Admin


Inscrit le: 29 Déc 2004
Messages: 20650
Localisation: Liège

MessagePosté le: Ven 10 Aoû 2007 5:11 pm    Sujet du message:
 
en meme temps, être super fort en champcar, ca veut dire cacahuète hein !!!! Suffit de voir Zanardi qui était le roi la bas, et qui a fait que de la figuration en F1...

Si Bourdais est si fort que vous le dites, il se montrera chez TR et il sera transféré plus tard Wink
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Ven 10 Aoû 2007 5:28 pm    Sujet du message:
 
Toff a écrit:
en meme temps, être super fort en champcar, ca veut dire cacahuète hein !!!! Suffit de voir Zanardi qui était le roi la bas, et qui a fait que de la figuration en F1...

Si Bourdais est si fort que vous le dites, il se montrera chez TR et il sera transféré plus tard Wink



Zanardi n'a jamais couru en Champcar Laughing
Mais en Cart c'est très différent Wink
Le Champcar est plus près de la F1 que le Cart.
Le champcar c'est une monoplace où le pilote doit faire la différence par son talent et la qualité de ces réglages car toutes les monoplaces sont à la base identiques et aucunes assistances genre antipatinage ou correcteur de départ comme en F1.
En deux mots faut vraiment avoir des couilles pour aller très vite en Champcar Wink
De plus l'essence ou plutôt le kerozen y est limité comme avant en F1. Cool

Pour le Cart les monoplace sont ou plut^t étaient différentes des deux côtés car sur ovale on tourne toujours du même côté. Donc en ligne droite, tu dois tourner le volant Shocked
Le Cart est plus proche de L'Indy :



Zanardi chez Lotus faisait jeu égale avec Hakkynen mais à son retour chez Willams , il ne c'est jamais fait aux disques en Carbonne qu'il brûlait trop vite.
autrement il a une jolie carrière.
Bourdais n'aura pas ce genre de problème , déjà cet été pour les essais il était le plus rapide.
Maintenant pour moi aller chez Toro Rosso c'est une belle connerie Rolling Eyes

Carrière de Zanardi:
Formule 1
1991 : Jordan/Ford
1992 : pilote-essayeur Benetton/Ford , Minardi/Lamborghini
1993 : Lotus/Ford
1994 : pilote-essayeur Lotus/Mugen-Honda, remplace Pedro Lamy blessé à partir du GP d'Espagne
1999 : Williams/Supertec (Williams le remplace en 2000 par Jenson Button alors qu'il avait un contrat initial de 3 ans)
2006 : tests pour BMW Sauber (au volant d'une voiture modifiée pour l'occasion)

Sport Automobile
1985 Karting Italie (Champion)
1986 Karting Italie (Champion)
1987 Karting Europe Formule SA (Champion)
1988 Karting Monde Formule SA, Formule 3 Italie (15ème)
1989 Formule 3 Italie (7ème), Formule 3000 (non classé)
1990 Formule 3 Italie (2ème)
1991 Formule 3000 (2ème, 2 victoires), Formule 1 (non classé)
1992 Formule 1 (pilote d'essai), Formule 1 (non classé)
1993 Formule 1 (20ème)
1994 Formule 1 (non classé)
1995 Porsche Supercup, BPR
1996 CART (2ème, 3 victoires)
1997 CART (Champion, 5 victoires)
1998 CART (Champion, 7 victoires)
1999 Formule 1
2000 année sabbatique
2001 CART (23ème)
2002 se remet de son amputation des deux jambes
2003 ETCC (20ème)
2004 ETCC (15ème)
2005 WTCC (10ème, 1 victoire), ETCC (3ème, 1 victoire), Supertourisme Italie (Champion)
2006 WTCC (11ème, 1 victoire)



Palmarès
1985 : Champion d'Italie de Karting
1986 : Champion d'Italie de Karting
1987 : Champion d'Europe de Karting Formule Super A
1988 : vainqueur de la Coupe du Monde de Karting Formule Super A
1990 : vainqueur de la Coupe d'Europe de F3, vice-champion d'Italie de F3 avec 2 victoires
1991 : vice-champion Intercontinental de F3000 avec 2 victoires
1996 : vice-champion CART avec 3 victoires, "Rookie of the Year "
1997 : Champion CART avec 5 victoires
1998 : Champion CART avec 7 victoires
2005 : devient le premier pilote sans jambe à remporter une course d'un championnat du monde
2005 : Champion d'Italie de Supertourisme
2006 : devient le premier pilote sans jambe à conduire une Formule 1 ( et ça c'est pas rien)
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

Toff Répondre en citant
Admin


Inscrit le: 29 Déc 2004
Messages: 20650
Localisation: Liège

MessagePosté le: Ven 10 Aoû 2007 6:25 pm    Sujet du message:
 
ok je retire ce que j'ai dis alors Laughing

Mais moi je trouve ca bien pour Bourdais, a part peut etre Renault parce qu'il est francais, il pouvait pas espérer mieux...Si il est si bon que ca, il fera des résultats
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Ven 10 Aoû 2007 6:31 pm    Sujet du message:
 
Toff a écrit:
ok je retire ce que j'ai dis alors Laughing

Mais moi je trouve ca bien pour Bourdais, a part peut etre Renault parce qu'il est francais, il pouvait pas espérer mieux...Si il est si bon que ca, il fera des résultats


Vettel était très rapide chez BMW Sauber et chez Toro Rosso il a rien fait au dernier GP de Hongrie
Puis une équipe ou le team manager arrive à ce mettre sur la gueule avec son pilote ( scott speed) j'aime pas trop Rolling Eyes
Je la sens pas cette histoire Rolling Eyes mais bon yes suis pas madame soleil Laughing
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2007 5:47 pm    Sujet du message:
 
GP de République tchèque - Stoner seul au monde

Pas de surprise finalement à Brno où Casey Stoner (Ducati), leader du championnat du monde, s'empare du Grand Prix de République Tchèque. Valentino Rossi, 7e avec désormais 60 points, est plus que jamais hors-jeu dans la lutte pour le titre.

Plus d'infosBonus track : Brno
Grand Prix : Déclarations
Un tour a suffi pour briser quelques illusions. Si certains espéraient voir une belle surprise se produire sur le tracé de Brno, cela ne fut pas le cas. Casey Stoner (Ducati), pole position samedi en République Tchèque, n'a fait que confirmer ce que le monde de la MotoGP a bien compris depuis un petit moment déjà : l'Australien domine son sujet et son art cette saison. Ce fait est inconstestable, le jeune prodige de 21 ans ne commettant aucune faute dans cet exercice 2007.

Pourtant, quelques pilotes avaient des arguments pour venir titiller l'hégémonie du pilote australien. Notamment un certain Valentino Rossi. Ce dernier, notamment dans le viseur du fisc italien, se devait de faire l'impossible pour réduire son retard de 44 points sur Stoner. Au lieu de cela, le pilote Yamaha a affiché tout au long du week-end une certaine fébrilité voire même une probante résignation. Jamais dans le coup pour venir inquiéter Stoner, Rossi a vu Chris Vermeulen (Suzuki) et Loris Capirossi (Ducati) le dépasser à la corde. Dur.

D'autant plus que désormais l'écart s'est creusé entre Stoner et Rossi. De 44, le fossé s'élève dimanche à 60 points entre les deux pilotes. Insurmontable ? Seule la suite le dira. Une chose est sûre, Rossi n'aura pas le choix. Dans quinze jours au Misano, dans son Italie natale, le sextuple champion du monde devra rebondir et réagir. 7e au terme de la course, il ne fallait donc pas chercher du côté de Rossi pour trouver, Stoner excepté, la principale attraction du douzième grand prix de la saison.

La consécration se rapproche...

Tenace, John Hopkins (Suzuki) s'est attaqué d'entrée à la montagne Casey Stoner. Avant de lâcher. A dix tours de la fin, l'Américain était bien obligé d'entendre raison. Le futur pilote Kawasaki a vu le leader grappiller de plus en plus de secondes sur son dos. De quoi démotiver un pilote, qui jugeait lui-même en fin de course avoir été "en feu" toute l'après-midi". Si Hopkins a brillé et confirmé el choix de Kawasaki le concernant, Randy De Puniet, lui, a probablement marqué des points.... pour rester au sein de l'équipe japonaise. 8e, le Tricolore a fait de son mieux, de même que son compatriote Sylvain Guintoli (Yamaha), longtemps dans le Top 10 et finalement 13e à l'issue de l'épreuve.

Quelques belles luttes mais toujours le même implacable et incorrigible vainqueur : Casey Stoner. Le rêve de ce gamin de 21 ans se rapproche décidément à grands pas : décrocher son premier titre de champion de monde chez lui, le 14 octobre, sur le circuit de Phillip Island.
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2007 5:56 pm    Sujet du message:
 


Loeb toujours invaincu en Allemagne
Allemagne : Arrivée - Le bilan
19/08/07 15:49







Grand favori au départ de ce Rallye d'Allemagne, Sébastien Loeb a parfaitement tenu son rôle. L'Alsacien remporte aujourd'hui à Trèves un sixième succès consécutif, le septième pour Citroën. Loeb reste invaincu sur cette épreuve depuis qu'elle a fait son apparition au calendrier du championnat du Monde…

François Duval réalise une performance de tout premier ordre en terminant deuxième au terme d'une course marquée par des attaques incessantes. Marcus Grönholm voit ses prétentions au podium s'envoler dans une sortie de route sur le dernier chrono. Les infortunes du Finlandais permettent à son équipier, Mikko Hirvonen, de jucher sa Focus sur la dernière marche.

Six sur six pour Loeb
Avec un retard de treize points au championnat sur Marcus Grönholm au départ de ce Rallye d'Allemagne, Sébastien Loeb savait qu'il devait tout mettre en œuvre pour s'imposer. Durant la première étape, le fer de lance de l'équipe Citroën allait voir sa course contrariée par un mauvais choix de pneus. Mais samedi, Loeb prenait le rallye à son compte et s'installait en tête. L'Alsacien gérera par la suite son avance pour venir remporter un sixième succès consécutif à Trèves.


En 2001, alors que l'épreuve allemande prétendait rejoindre le calendrier mondial, Citroën, venu s'essayer sur ce terrain, remportait un premier succès grâce à Philippe Bugalski. L'année suivante, Sébastien Loeb remportait la première édition du Deutschland Rally en Mondial. Depuis, personne n'est parvenu à le battre sur ce terrain.

Retour au sommet de François Duval
A l'occasion de ce Rallye d'Allemagne, François Duval retrouvait une voiture qu'il connaît bien, la Xsara WRC. A son volant, le Belge a remporté sa seule victoire en Mondial, le Rallye d'Australie. Intégré au sein de l'équipe OMV Kronos Citroën, Duval savait qu'il se voyait offrir là une opportunité de briller sur un terrain qu'il affectionne.
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2007 12:22 pm    Sujet du message:
 
Haaaaa les hotêsses Marlborroo .............. Cool


_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

Cyrille Répondre en citant
Admin


Inscrit le: 07 Jan 2005
Messages: 36867
Localisation: Boulogne sur mer

MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2007 12:51 pm    Sujet du message:
 
Je ne te le fais pas dire Laughing Cool



_________________


L'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible.

SEMPER FI

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2007 5:25 pm    Sujet du message:
 
J'ai participé à l'opération "Marlboro cherche ces pilotes" dans les années 80 avec mes potes sur le circuit de Ledenon Laughing Grand souvenir
Laughing
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

Cyrille Répondre en citant
Admin


Inscrit le: 07 Jan 2005
Messages: 36867
Localisation: Boulogne sur mer

MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2007 5:27 pm    Sujet du message:
 
t'arretes de nous faire baver ! raconte Tonton yes ! Laughing
_________________


L'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible.

SEMPER FI

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2007 5:42 pm    Sujet du message:
 
Rien d’exceptionnel trois de mes potes son devenu pilote grâce à cette formule de promotion , Gache, Bélo et Alési.
Moi bien sûr j’ai pas passé le premier teste me retrouvant dans les graviers comme nombreux d’entre nous .
Mais grâce aux carrières de deux des trois autres nous avons largement profité des bienfaits de cette formule de promotion. ( du reste Philippe Gache maintenant team manger en a épousé une , mais comme c’est bizarre elle a tendance à l’avoir oublier) Laughing
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

Cyrille Répondre en citant
Admin


Inscrit le: 07 Jan 2005
Messages: 36867
Localisation: Boulogne sur mer

MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2007 5:59 pm    Sujet du message:
 
Merci pour tes histoires tonton yes Laughing
_________________


L'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible.

SEMPER FI

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2007 3:54 pm    Sujet du message:
 




Hamilton reprend l’ascendant
Turquie : Libre 2
24/08/07 14:39






Après une première mise en jambes ce matin, les pilotes ont repris le travail pour 90 minutes d’essais libres en prélude du Grand Prix de Turquie. Côté températures, malgré un léger vent, le thermomètre affichait 35° dans l’air, 50° par terre !

Dès le feu vert, Sutil et Yamamoto s’élançaient sans attendre – suivis des Italiens Liuzzi, Trulli et Fisichella. Pour Sebastian Vettel, la séance était mal engagée – la faute à un problème de boîte de vitesses à bord de la Toro Rosso.

Fisichella s’installait aux commandes – 1’29.908 – devant Wurz, Trulli, Rosberg et Liuzzi !

Rapidement, Hamilton et Alonso répliquaient. Lewis prenait l’avantage en 1’28.914 – quelques millièmes de mieux que Fernando.

Le jeune anglais ne s’arrêtait pas en si bon chemin, et abaissait le chrono de référence en 1’28.469 avant que les Ferrari entrent en scène. Massa, puis Raikkonen prenaient l’avantage sur Alonso – mais les deux pilotes des F2007 restaient à trois et quatre longueurs de Lewis Hamilton.

Kovalainen et Fisichella réduisaient l’écart sur le quatuor de tête, sans toutefois parvenir à rouler sous la barre des 1’29 – à 25 millièmes près pour Heikki.


Les drapeaux rouges étaient agités après une vingtaine de minutes, la faute à une plaque d’égout en travers de la piste à la sortie du virage n°10. Le problème allait prendre de nombreuses minutes à trouver sa solution !

Une fois les réparations effectuées – et supervisées par Charlie Whiting, le directeur de course - la séance était relancée pour 40 minutes.

Rosberg hissait sa Williams à la 6ème place – entre les Renault de Kovalainen et Fisichella. Wurz grimpait en 8ème position. Ralf Schumacher s’approchait peu après à 11 millièmes de Raikkonen. Trulli – 4ème - confirmait la bonne forme des Toyota.

A l’entame du dernier quart d’heure, Hamilton était toujours en tête du classement suivi par Raikkonen, Ralf Schumacher, Trulli, Massa, Alonso, Rosberg, Kovalainen, Wurz et Kubica.
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2007 4:02 pm    Sujet du message:
 


Coulthard parle de la rivalité chez McLaren
Et d'une ''conspiration'' chez Ferrari...
24/08/07 11:53 Laughing

L'ambiance est glaciale chez McLaren, notamment entre Fernando Alonso et Lewis Hamilton. Ron Dennis devra essayer de calmer les ardeurs, car il reste six Grands Prix à disputer et deux titres mondiaux à conquérir...

Ron Dennis sera-t-il capable d'éteindre de début d'incendie ?

David Coulthard connaît bien le patron de l'équipe McLaren pour l'avoir côtoyé de près pendant plusieurs années, du temps où il roulait pour son équipe.

"Ron Dennis a clairement autant d'expérience que n'importe quel patron d'équipe et il devrait donc réussir à gérer cette situation. Il a déjà fait face à ce type de situation par le passé. Je me souviens, j'étais encore jeune, qu'il y avait les mêmes problèmes entre Prost et Senna et je suis sûr qu'il a eu d'autres problèmes à gérer entre ses pilotes avant cette période. C'est une situation difficile" estime David.

"En Hongrie, Ron Dennis a essayé d'être aussi transparent que possible afin de convaincre ses pilotes que l'un n'était pas avantagé par rapport à l'autre. Mais il ne peut plus rien contrôler lorsque ses pilotes sont dans leur voiture. Une personne très équilibrée peut faire une chose totalement folle lorsqu'elle est submergée par de fortes émotions. C'est une très bonne matière pour les médias et pour le public, car vous pouvez voir l'autre côté de la F1, ce qui se joue en dehors de la piste," poursuit le pilote écossais.


Ensuite, lassé d'entendre parler de ces histoires chez McLaren, David Coulthard évoque ce qu'il se passe chez Ferrari. Non sans humour...

"Il y a quelques jours, j'ai aussi parlé du fait que personne ne peut savoir si Ferrari n'a pas délibérément oublié de mettre de l'essence dans la voiture de Felipe Massa (pendant les qualifications en Hongrie). C'était peut-être une décision de l'équipe pour avantager Kimi Raikkonen. Comment peut-on oublier de mettre de l'essence dans une voiture," dit-il avant de partir dans un grand éclat de rire.

Felipe Massa qui était à côté de lui pendant cette conférence de presse précise que ce n'était pas un geste intentionné de l'équipe. C'était seulement un malentendu...

"Un beau malentendu et de taille en plus. Je pense plutôt que c'est une conspiration pour aider Kimi. Bonne chance," lance-t-il à Massa

Et David Coulthard ne peut s'empêcher à nouveau de partir dans un grand éclat de rire. Il y a au moins quelqu'un en F1 qui prend tout cela avec un peu moins de sérieux que les autres... Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

Fredator Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 31 Déc 2004
Messages: 33524
Localisation: Juste là où ça te gratte

MessagePosté le: Ven 24 Aoû 2007 4:46 pm    Sujet du message:
 
Zut j'ai oublié de ragarder Evil or Very Mad
_________________
Margarita casse-toi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Sam 25 Aoû 2007 4:38 pm    Sujet du message:
 
http://www.f1-live.com/f1/fr/resultats/live_flash/attente.shtml
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

yes Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 10 Jan 2005
Messages: 14921
Localisation: chez les papes

MessagePosté le: Sam 25 Aoû 2007 5:27 pm    Sujet du message:
 




http://www.f1-live.com/f1/fr/resultats/live_flash/index.html

Deux pilotes se sont partagés les deux pole position lors des deux premières éditions du Grand Prix de Turquie. Kimi Raikkonen, le premier, à bord d’une McLaren en 2005 – Felipe Massa et sa Ferrari en 2006.

Jusqu’ici cette saison, lors des 11 premières séances de qualification, la pole position n’a pas échappé à l’un des quatre prétendants à la couronne : Lewis Hamilton (4), Fernando Alonso (1), Felipe Massa (4) et Kimi Raikkonen (2.)

1ère phase :
Le premier quart d’heure de qualification s’est ouvert sous des températures de 35° dans l’air – 50° sur la piste. D’emblée, plusieurs pilotes s’élançaient pour leur première tentative. Liuzzi signait le premier temps de référence – 1’29.451 – qu’améliorait immédiatement Alex Wurz en 1’28.550 puis Nico Rosberg – 1’28.275

Hamilton était le premier des favoris à s’élancer. Lewis bouclait la distance en 1’27.513 – mais était chassé de la première place par Kimi Raikkonen en 1’27.294 – Alonso, puis Massa s’intercalaient ensuite entre le Finlandais et le Britannique. Robert Kubica, 5ème, devançait la BMW de son équipier Nick Heidfeld, la Renault de Heikki Kovalainen et la Williams de Nico Rosberg.

Avant le dernier assaut, la Toyota de Ralf Schumacher, les deux Super Aguri, la Toro Rosso de Vettel et les deux Spyker figuraient sur la liste des exclus.


Anthony Davidson allait réussir à bondir jusqu’à la 9ème place – devant Fisichella. Liuzzi – 17ème - était battu de 6 millièmes par la Honda de Barrichello. Ralf Schumacher ne pouvait faire mieux que la 18ème performance, une énorme déception pour le pilote allemand ! Sato, Vettel, Sutil et Yamamoto en restaient là également.

2ème phase :
Des températures stables et un vent toujours aussi soutenu étaient de la partie pour le début de la deuxième phase de qualification.

Alex Wurz était le premier à s’élancer – mais un écart de trajectoire l’obligeait à s’y reprendre à deux fois pour signer un bon chrono avant que ses adversaires le rejoignent en piste.

Webber, puis Kovalainen occupaient de manière éphémère la première place avant le passage de Raikkonen sur la ligne de chronométrage en 1’26.902 – 34 millièmes devant Hamilton. Massa restait pour sa part juste au-dessus de la barre des 1’27 au tour. Alonso s’élançait à son tour, et délogeait Raikkonen de la première place pour 61 millièmes !

Avant l’ultime tentative, Button, Trulli, Barrichello, Wurz, Davidson et Rosberg n’étaient pas en position de participer à la phase finale.

Malgré un bel effort, Anthony Davidson échouait pour 22 millièmes. Jarno et sa Toyota, Nico et sa Williams parvenaient quant à eux à s’inviter dans le Top 10 – au grand désespoir des deux pilotes Red Bull, Webber 12ème et Coulthard 13ème.

3ème phase :
Les dix derniers qualifiés s’élançaient sans attendre une fois le feu vert allumé. Chacun avait à cœur d’alléger au maximum leur monoplace en carburant avant une première tentative rapide.

Heikki Kovalainen, puis Jarno Trulli, étaient les premiers à regagner les stands monter un train de pneus frais – bientôt imités par Raikkonen, Massa, Hamilton et Alonso… Un léger écart de Kimi dans le premier virage permettait à Massa de lui griller la politesse. Alonso et Hamilton étaient un peu plus en retrait.

La deuxième salve allait permettre à Felipe Massa de confirmer sa première place – et ainsi de signer sa 5ème pole position de la saison, la 8ème de sa carrière.

Le sprint final voyait Raikkonen perdre sa place en première ligne au profit de Lewis Hamilton. Le Finlandais s’élancera de la 3ème place, devant Fernando Alonso.

Les deux BMW Sauber se partagent la troisième ligne de la grille de départ – Kubica devant Heidfeld. Kovalainen et Rosberg partiront en 4ème ligne, suivi de Trulli et Fisichella !

J-P.K
© CAPSIS International

Prono 1° Kimy 2°Hamilton 3°Alonso Wink
_________________

Voilà le genre de vibration que nous aimerions ressentir, ce soir. Il n'y a pas de mal à se faire du bien...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger

Fredator Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 31 Déc 2004
Messages: 33524
Localisation: Juste là où ça te gratte

MessagePosté le: Dim 26 Aoû 2007 5:05 pm    Sujet du message:
 
Massa comme chez lui
Déjà vainqueur en 2006, Felipe Massa a remporté ce dimanche le GP de Turquie devant Kimi Räikkönen et Fernando Alonso à l’issue d’une course sans relief. Lewis Hamilton, victime d’une crevaison, est le grand perdant du jour.


Le film de la course :
La rentrée des classes après trois semaines de vacances a été profitable à Felipe Massa. Sous une chaleur accablante qui a mis à rude épreuve les organismes mais également les monoplaces, le pilote brésilien a parfaitement rempli son contrat : faire oublier un GP de Hongrie calamiteux et revenir dans la course au titre. Et même relancer le championnat ! Son départ impeccable lui a permis de ne pas être inquiété durant le début de course par Hamilton. Ajoutez à cela un Räikkönen plus réactif que l’Anglais et vous obtenez un début de course à l’avantage de Ferrari, les deux pilotes de la Scuderia réalisant à tour de rôle le meilleur tour en course. Celui de 2006, effectué par Michael Schumacher, était même effacé des tablettes par Räikkönen. Si Hamilton restait au contact, Fernando Alonso, lui, coincé derrière les deux BMW après un départ plus que moyen, ne pouvait que constater les dégâts et comptait déjà un débours de 12 secondes après seulement une dizaine de tours. Le premier ravitaillement, Kubica ouvrant le bal après 12 tours, allait permettre à l’Espagnol de se débarrasser de ces deux pilotes encombrants. Mais le mal était fait, l’écart grimpant à 20 secondes après 26 tours ! Devant, après un petit intermède Kovalainen, en tête durant quelques tours, avant de glisser en 6e place, juste devant Kubica, grâce à une stratégie décalée, les positions restaient figées.

Massa, Räikkönen, Hamilton s’échappaient mais aucun des trois larrons ne gagnaient ni ne perdaient plus de terrain sur l’autre. Après le très ennuyeux GP magyar, tous les observateurs commençaient à s’impatienter. Aucun mouvement, aucun suspense alors que ce circuit sinueux s’annonçait prometteur… jusqu’au 42e tour. Alors que la deuxième vague des ravitaillements débutait avec notamment les deux Ferrari, au coude à coude, Hamilton voyait son pneu avant droit, vraisemblablement trop usé au fil des passages dans le triple gauche du virage 8, éclater au virage 10. Un véritable coup de théâtre qui redistribuait les cartes, le leader du championnat du monde étant obligé de rejoindre les stands au ralenti et perdait une trentaine de secondes dans l’affaire. Une aubaine pour Alonso, son rival de coéquipier repartant en plus derrière Heidfeld, 4e et juste devant Kovalainen. Plus dans le rythme, la structure de la McLaren ayant été endommagée par cette crevaison, Hamilton se voyait contraint de batailler pour mater la révolte du jeune Finlandais. Mais malgré les encouragements de l’écurie française, le Britannique parvenait à limiter les dégâts en passant la ligne d’arrivée en 5e position, loin derrière Felipe Massa qui remporte la 5e victoire de sa carrière devant Kimi Räikkonen et Fernando Alonso.

Zoom sur le départ :
Sous les yeux du défenseur brésilien Roberto Carlos, venu en voisin soutenir son compatriote, Massa conservait tranquillement le gain de sa pole position devant son coéquipier Kimi Räikkonen, auteur d’un départ canon pour chiper la deuxième place à Lewis Hamilton, parti sur la partie poussiéreuse de la piste. McLaren était à la peine à tel point que Fernando Alonso, lui, perdait carrément deux places dès les premiers virages, les pneus tendres de Kubica et Heidfeld ayant fait des merveilles. Derrière, Jarno Trulli partait en tête à queue suite à une petite touchette avec Fisichella qui, dans l’histoire, cassait son aileron avant. Une friction qui profitait surtout à David Coulthard, également parti en tendre, qui grappillait d’entrée quatre positions pour pointer en 9e place.

Zoom sur la manœuvre :
Sur un tracé très sinueux et surtout une largeur de piste favorisant les dépassements, tout le monde s’attendait à une lutte fantastique entre les quatre prétendants à la couronne mondiale. Le moins que l’on puisse dire est que la déception est à la hauteur de l’attente. Aucune passe d’armes, aucun coup d’éclat. Le seul à avoir fait le spectacle est Jarno Trulli, obligé de s’employer après son tête à queue du départ. Le pilote italien a fait admirer son audace en réalisant une manœuvre aussi osée que délicate en début de course sur Button avant de récidiver sur la fin pour passer Barrichello.

Zoom sur les stratégies :
Ceux qui avaient opté dès le départ pour les pneus tendres ont eu le nez creux. Il n’y a qu’à voir le départ parfait réalisé par les Ferrari et les BMW, chaussées en pneux tendres. Une stratégie payante qui a permis aux deux pilotes de la Scuderia de s’envoler vers un joli doublé. Du côté des ravitaillements, seuls Ralf Schumacher et Takuma Sato ont tenté un coup de poker avec un seul arrêt pour un résultat peu significatif (12e et 18e).

Le flop :
Honda continue sur sa lancée désastreuse. Les GP se suivent et se ressemblent pour l’écurie nippone. Dès les qualifications, le ton était donné. Coupable d’avoir changé leur moteur en plein week-end alors que le règlement indique qu’il doit durer au moins deux courses consécutives, Rubens Barrichello et Jenson Button partaient sur la grille de départ aux deux dernières places ! Si le second a plutôt fait bonne figure en accrochant une honorable 13e place, le premier, lui, a semblé résigné comme en atteste sa 17e place au final. Pas de quoi pavoiser.

Le chiffre : 5
Comme le nombre de points qui séparent désormais les deux meilleurs ennemis du paddock : Fernando Alonso et Lewis Hamilton. Nul doute que l’Espagnol a du accueillir avec un petit sourire narquois la crevaison du Britannique à seulement 16 tours de l’arrivée. Le championnat reste très ouvert, Massa étant lui revenu à 15 points.

Classement du GP Turquie :
1. Massa (Bre, Ferrari)
2. Räikkönen (Fin, Ferrari) à 2''275
3. Alonso (Esp, McLaren) 26''181
4. Heidfeld (All, BMW Sauber) 39''674
5. Hamilton (GB, McLaren) 45''085
6. Kovalainen (Fin, Renault) 46''169
7. Rosberg (All, Williams) 55''778
8. Kubica (Pol, BMW Sauber) 56''700
9. Fisichella (Ita, Renault) 59''400
10. Coulthard (Eco, Red Bull) 1'11''000
_________________
Margarita casse-toi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur

Fredator Répondre en citant
OMstyle Crew


Inscrit le: 31 Déc 2004
Messages: 33524
Localisation: Juste là où ça te gratte

MessagePosté le: Dim 26 Aoû 2007 5:06 pm    Sujet du message:
 
1. L. Hamilton 84
2. F. Alonso 79
3. F. Massa 69
4. K. Räikkönen 68
5. N. Heidfeld 47
6. R. Kubica 29
7. G. Fisichella 17
8. H. Kovalainen 19
9. A. Wurz 13
10. M. Webber 8
11. D. Coulthard 8
12. J. Trulli 7
13. N. Rosberg 9
14. R. Schumacher 5
15. T. Sato 4
16. J. Button 1
17. S. Vettel 1
_________________
Margarita casse-toi
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    OMstyle Index du Forum -> Le Bar d' OMstyle -> Autres sports
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 40, 41, 42 ... 57, 58, 59  Suivante
Page 41 sur 59

Choose Display Order
Montrer les messages depuis:   
User Permissions
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

 
Sauter vers:  


Skin Created by: Sigma12
Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2020 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com